La Présidente de l’Union Panafricaine de la jeunesse a été récemment réélue aux termes d’une élection qu’elle estime crédible alors que la commission de l’Union Africaine a fait savoir publiquement qu’elle ne reconnaîtrait pas Francine Muyumba et son comité pour plusieurs irrégularités constatées par ses observateurs.
Les réactions des jeunes ont été aussi paradoxales que préoccupantes. Pour les uns, sans attendre un seul instant, ils ont rappelé et renouvelé leur soutien indéfectible à Francine Muyumba, pour d’autres il a été observé un déferlement des critiques acerbes.
Pour l’instant,il est difficile de tirer avec exactitude les conséquences de cette affaire. Cependant, Francine Muyumba fait effort de réhabiliter son image que ce communiqué de la commission de l’UA a écornée.
Qu’en sera-t-il de la suite du mandat de Francine Muyumba ? Quel impact aura ce communiqué sur la légitimité de l’actuel comité de l’UPJ? Y a-t-il un mécanisme de conciliation des vues entre la commission de l’Union Africaine et l’UPJ? C’est autant de questions sans réponse sinon que la moindre certitude est que cette affaire a terni l’image du nouveau comité de l’UPJ même si la notoriété de Francine Muyumba semble beaucoup moins entamée.