R.D.C: jusqu’où ira le comité des laïcs catholiques ?

Si ce comité est confiant en l’atteinte de ses objectifs (notamment l’application intégrale de l’accord de la saint sylvestre), l’issu de sa démarche demeure visiblement incertain.
A l’instar du dimanche 31 décembre 2017, dimanche 21 janvier 2018, une marche a été organisée par le comité des laïcs catholiques des plusieurs paroisses de l’archidiocèse de Kinshasa.
A la différence du 31 décembre 2018, les chrétiens catholiques ont promis (ou tenté) de marcher dans plusieurs autres villes de la RDC telles que Kisangani, Goma, Bukavu, et Lubumbashi.
L’opinion publique est quant à elle partagée. Certains congolais soutiennent ces marches qui leur inspirent l’espoir du changement tandis que d’autres notamment les officiels dénoncent la tentative de renversement du régime en place par la rue.
Les autorités du pays affichent leur ferme détermination de faire échec à cette mobilisation des laïcs catholiques. De leur côté, les organisateurs de ces marches affirment qu’ils ne reculeront plus par respect pour ceux qui ont perdu leur vie, dixit le professeur ISIDORE NDAYWEL.
Entre-temps, la communauté internationale a fait unanimement part de ses vives préoccupations face à la répression sanglante des manifestants selon ses termes. Représentée par la Monusco, celle-ci a dressé un bilan humain de six morts contre deux qu’avance la Police nationale congolaise.
Dans tous les cas, le bout du tunnel semble obscur si bien que la cohésion nationale est à petit feu entamée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *